Catégorie : Actualités

Hey ! Il y a des Posts !

Une signature, un engagement

Voilà un projet pédagogique moderne et original ! On adhère !

Corinne Bouet, le proviseur du lycée Nelson-Mandela, a lancé l’année scolaire 2015-2016 en présence des enseignants et a présenté un projet placé sous le signe de l’action « Signatures ». L’idée proposée par Catherine Grandjean, professeur d’arts appliqués, est d’inviter les lycéens à signer, sur un carnet, devant tous, et ce grâce à un montage technique, composé d’une webcam, d’un vidéoprojecteur et d’un écran, une sorte d’engagement pour un voyage de trois années d’études. De par son originalité, cette action permet ainsi de valoriser et de médiatiser les ateliers découvertes organisés sur les thématiques suivantes : respect et vivre ensemble, droits et devoirs, nutrition-hygiène. Le recueil des signatures servira à plusieurs expressions artistiques mais le fait de signer devant tous a pour but de donner la parole à « l’être » puisque l’élève sera l’acteur à plein temps de sa scolarité, qu’il sera responsable du chemin qu’il va entreprendre pour aller jusqu’au bout de son voyage scolaire et laisser une trace de son passage au lycée Nelson-Mandela.

La réalisation technique de ce projet a été mise au point par Emmanuel Naudin, l’assistant technique au chef des travaux. Les signatures ainsi recueillies seront réunies sur une œuvre d’art exposée à la vue de tous et matérialiseront le passage des lycéens lors de leur cursus. Signatures qui seront regroupées dans un premier temps sur le « Mur des Diplômés » avant la réalisation en arts appliqués d’un « Arbre à diplômés » qui prendra « racines » à l’issue du cycle des élèves. Un rituel de rentrée pour les classes de seconde bac pro lors de l’accueil des 160 élèves.

Article et photo : Est Républicain

Des jeunes de la MJC réalisent un film époustouflant !

Des jeunes de la MJC Saint-Exupéry, aux Champs Montants ont réalisé un film, de A à Z, sur le décrochage scolaire. Ils ont présenté leur réalisation au sous-préfet de Montbéliard, Jackie Leroux-Heurtaux.

Du décrochage scolaire à la « voie de la raison », un sujet qui interpelle chaque jour les familles dont les enfants en sont victimes. La MJC Saint-Exupéry, consciente du problème, est à l’initiative d’un projet de film, il y a quatre mois, avec les jeunes des Champs-Montants. Un exercice brûlant pour les ados où chacun s’est posé la question, « Serais-je capable de mettre en avant les raisons qui conduisent à l’échec scolaire ? ».

Passé le temps des doutes, est venu celui de l’écriture du scénario de ce qui deviendra « La voie de la raison ». Le résumé : Yanis, jeune ado, est un collégien malicieux et turbulent qui pratique l’absentéisme scolaire et préfère traîner dans la rue. Un comportement qui provoque des tensions au sein de sa famille, qui lui vaut également de passer en conseil de discipline et qui voit son exclusion du collège des Hautes-Vignes. La dérive dans la délinquance l’emporte alors dans des chemins qui lui ouvrent les portes du palais de justice.

Un sujet dont la fin connaît un dénouement de bonne morale car Yanis retrouve la « voie de la raison » et obtient son diplôme du brevet pour la plus grande satisfaction de tous.

L’interprète de Yanis dans le film, enfant rebelle, étant lui-même le reflet de son rôle et les ressemblances entre les deux, criantes de vérité, forgent l’esprit du film. Un film que sept jeunes du quartier ont écrit, réalisé, tourné. Ils ont même composé la musique et fait la promotion.

Le film a donc été présenté mardi en sous-préfecture de de Montbéliard. Le sous-préfet Jackie Leroux-Heurtaux de l’arrondissement a ainsi bénéficié d’une séance de projection privée du film réalisé par la MJC section jeunesse « La voie de la raison », en compagnie des délégués MM. Thierry et Brandt.

Visiblement impressionné par le travail que les ados ont fourni dans la réalisation, s’est engagé un dialogue entre le représentant de l’État et les acteurs présents. Le sous-préfet a vu en ce film « un message à faire passer aux parents en positivant la situation pour faire réagir l’enfant en décrochage ». Ont suivi les explications des ados sur la façon dont le film a été mené à bien. Les questions du sous-préfet sur leurs ambitions et sur les projets de tous ont également été des moments forts de cette rencontre.

Âgés de 15 et 16 ans, nullement décontenancés et impressionnés, les jeunes ont entretenu le dialogue avec des propositions d’actions pertinentes pour la MJC dans un avenir très proche. Des propositions qui ont trouvé un écho auprès du sous-préfet qui a pris l’engagement de les suivre dans la mesure de ses moyens, tant sur le plan financier que dans les possibilités de fournir des stages à ceux qui en feront la demande. Il a dit avoir conscience que « le fait de venir du quartier des Champs-Montants ne doit pas faciliter vos recherches, et il est temps de renverser les aprioris ».

Il a été parallèlement envisagé de favoriser l’amélioration des relations entre la police et les jeunes des cités. Les acteurs ont été félicités par le sous-préfet pour leur film qui est « une valeur d’exemple dans ce que les jeunes sont capables de réaliser et que ce film est le résultat de toute une équipe ». La prévision d’une nouvelle projection lors de la réunion du 2 septembre prochain à la sous-préfecture de Montbéliard a été annoncée.

 Article et photo : Est Républicain / Découvrez le court-métrange en cliquant ici

Liste des futurs grands réalisateurs, retenez-les :

Mohamed DIAW
Djibril DIAW
Hakim DIDI
Anis BOUYARDEN
Nassim KEDDOUS
Sofian ZERKOUM
Mohamed MOUCHTAKI
Nabil ZOUGHAGH
Sofian ZOUGHAGH

Un dispositif apprécié : le Pass Vacances

Une Audincourtoise tient à remercier la municipalité, plus particulièrement le service Jeunesse et son animateur Toufik Assal. La lettre ci-dessous :

« Je tiens par la présente vous faire part de ma réelle satisfaction concernant l’accueil du Pass Vacances du service Sport Jeunesse de la ville. Plus particulièrement du professionnalisme de l’équipe encadrante et notamment de M.Toufik ASSAL.

En effet, mes enfants ont participé à quasiment toutes les activités proposées. Ils ont eu de superbes vacances (pour ce mois de juillet) pour un rapport qualité-prix indiscutable.

Bravo aux éducateurs, toujours souriants, disponibles, responsables et à l’écoute. J’ai jugé utile de vous le signaler quand on est content et satisfait c’est bien de le dire ! Merci à tous. Avec tout mon respect…une Audincourtoise. « 

Jean-François Moisan, champion de France de tir à la carabine

L’Audincourtois Jean-François Moisan est devenu champion de France de tir à la carabine 60 balles en seniors 3 au cours des derniers championnats de France qui se sont déroulés il y a quelques jours à Moulin dans l’Allier.

« Je n’allais pas aux France pour décrocher le titre mais, au mieux, pour entrer dans le top dix », précise Jean-François, « d’autant que les conditions météo n’étaient pas favorables. Il fallait supporter les 39 degrés avec la tenue de tir (veste et pantalon). Beaucoup de compétiteurs ont été déstabilisés par cette canicule. Au fil des séries, je me suis rendu compte que ça se déroulait plutôt bien pour moi, alors je me suis défoncé comme jamais ! »

Avec un total de 607,5 points, à sa grande surprise, l’Audincourtois sexagénaire est monté sur la plus haute marche du podium, tout étonné de se retrouver avec une médaille d’or autour du cou et une Marseillaise rien que pour lui avec, en prime, beaucoup d’émotion.

Jean-François a découvert le tir en 1995 au club de la Miotte à Belfort, au pistolet à 10 m puis, aux armes anciennes à poudre noire.

En équipe de France.

En 1997, il a participé au championnat de France des armes anciennes et a décroché une sélection en équipe de France.

Licencié au club de tir d’Audincourt, c’est en 2001 qu’il participe à son premier championnat national à la carabine classique à 10 m qui se déroule à Deauville.

« Ce fut pour moi un premier contact avec le haut niveau, une expérience qui m’a donné confiance et permis de terminer 8e aux France de 2002 à la carabine 3 positions à 50 m. »

« Pour des raisons professionnelles et plusieurs déménagements, j’ai quitté, avec regret, le club audincourtois pour y revenir avec plaisir au début de cette saison, avec en cadeau ce beau titre de champion de France.

C’est un club où je suis à l’aise avec un président humain : Guy Nicolini et des cadres techniques compétents : Pascal Millet et Bruno Guichard. »

Article et photo : Est Républicain

L’écoquartier prend forme !

Le quartier idéal de demain : un lieu d’échange, convivial et vert, voilà comment on pourrait décrire un écoquartier. Remplaçant une friche industrielle ou gagnés sur des terres agricoles, ces quartiers sont mixtes alliant logements, bureaux, commerces, espaces verts, infrastructures scolaires et sportives, transports en commun… A Audincourt, l’écoquartier qui prend forme est situé sur le site de l’ancienne piscine municipale et il est destiné à la réalisation d’un programme d’habitat de 100 logements sur une friche urbaine de 3.5 hectares.

Situé dans le tissu urbain de la commune, à proximité immédiate du centre-ville, ce site est particulièrement adapté à la réalisation d’un nouveau quartier durable. La ville a confié ce projet à la SEDD, sur la base d’une offre d’acquisition du foncier pour la réalisation d’un programme donné. Le choix de cette offre et de cet opérateur permet à la ville d’être acteur dans la mise en œuvre du projet.

Les travaux ont débuté au mois de juin avec un programme de désamiantage. La déconstruction a s’est faite à partir de fin juin et s’achèvera d’ici peu.

Rendez-vous à la fin du mois d’août pour annoncer le programme des travaux et les porteurs du projets !

Un arbre coupé = un arbre replanté

Le cycle de vie d’un arbre est identique en milieu urbain et en milieu naturel. Toutefois, les contraintes spécifiques de la ville exigent un accompagnement attentif de chaque arbre et le renouvellement des sujets dépérissant.

Un arbre n’est pas éternel. Il vieillit, il contracte des maladies et il faut parfois l’abattre et le remplacer. Les arbres plantés le long des rues dépassent rarement 80 ans. Depuis ce printemps, la Ville d’Audincourt a décider de remplacer systématiquement les arbres abattus afin de ne pas perdre en qualité de patrimoine arboré.

Un arbre qui dépérit doit être abattu quand il devient fragile et potentiellement dangereux : les plaies provoquées par des chocs ou des tailles importantes peuvent devenir des points de faiblesses; des champignons lignivores propagent des pourritures au niveau des racines, du tronc, voir des branches et dégradent la résistance mécanique de l’arbre. « On peut se permettre de replanter des arbres, là où ils ont été coupés en choisissant d’autres espèces rares ou disparues » confie Guillaume Raes, responsable des espaces verts de la commune d’Audincourt.

Par cette action, le but est de créer un joyau végétal à Audincourt : un arboretum ! Qu’est-ce qu’un arboretum, Guillaume ? « C’est un jardin botanique spécialisé, généralement conçu comme un espace paysager qui présente de nombreuses espèces d’arbres ou d’essences ligneuses sous formes de collections le plus souvent thématiques. Un projet qui verra le jour très prochainement ». Voilà de quoi respirer un air pur et …boisé !

La Sportive : des champions nationaux !

Les 13 et 14 juin 2015, à La Motte-Servolex (Savoie) s’est déroulé le Championnat National de Gymnastique par équipe. Ce même championnat qui, il y a un an, était organisé à Audincourt par le club La Sportive.

Cette année ce sont donc 1300 gymnastes de toute la France qui ont défendu les couleurs de leurs clubs sur les agrès. A noter que cette compétition comporte bien sûr des barres parallèles, de la barre fixe, du sol, du saut et des anneaux mais également du mini-trampoline et une production d’ensemble, composée de pyramides et de portés.

C’est dans ces conditions que, pour la 7ème année consécutive, la Sportive d’Audincourt s’est déplacée au championnat national en y alignant une équipe pupille et une équipe adulte. Les sportifs avaient tous à cœur d’améliorer leur performance de l’an passé, lorsque devant leur public ils avaient terminé à la 3ème place de la catégorie Fédéral 3 (qui regroupe les équipes composées de 7 gymnastes).

Et du cœur ils en ont mis ! Tant et si bien qu’au terme d’une éprouvante compétition, où la concurrence était particulièrement rude, ils ont arraché la première place de leur catégorie ! Les adultes décrochent ainsi le titre de Champions Nationaux FSCF, devenant la première équipe masculine de l’histoire de la Sportive d’Audincourt à obtenir ce titre, 20 ans après le dernier titre d’une équipe franc-comtoise.

Au-delà de la performance, un fait relativement exceptionnel est à noter : ces nouveaux champions nationaux sont âgés de 16 à… 45 ans ! Magnifique symbole que ce mélange de jeunesse et d’expérience qui reste rare à ce niveau de compétition.

Le président de la Sportive, Jean-Claude Raffaëlli, ne tarit d’ailleurs pas d’éloges à leur sujet. « Après 3 années consécutives sur le podium, ce titre de champion national par équipes, tant espéré, est finalement obtenu par nos gymnastes adultes. Il n’est pas dû au hasard. C’est le résultat de travail sérieux lors des entraînements, sous la houlette du coach Yoann, qui a su transmettre à toute son équipe, ce fameux goût de l’effort, qui permet de progresser. Ce résultat rend bien évidemment, fiers et heureux, l’ensemble des sections et leurs entraîneurs. Après de nombreux titres régionaux, de podiums nationaux, la gymnastique masculine de La Sportive, s’installe maintenant au niveau national. Bravo et merci pour ce magnifique cadeau. »

Les pupilles ne sont pas non plus en reste et terminent à la 11ème place, pour leur 3ème participation à cet évènement national.

Une saison qui s’achève en beauté donc pour les gymnastes de La Sportive, qui reprendront le chemin des entrainements dès le mois d’août.

Pour tout renseignement sur La Sportive d’Audincourt et les horaires d’entrainement : http://www.lasportiveaudincourt.com/

THNS ou la modernisation du réseau bus

Les travaux de modernisation du réseau de transport en commun ont été lancés en début d’année sur Audincourt, plus précisément à proximité de la zone Naille, non loin du Mégarama. Le tracé étant définitif, les travaux à la place du marché commencent à partir du 6 juillet, et ce jusqu’au 31 décembre 2015.

Plus attractif, plus moderne et plus écologique, le Transport à Haut Niveau de Service est une invitation à changer les modes de déplacements des habitants. Développé par Pays de Montbéliard Agglomération, en collaboration avec la municipalité, ce projet représente une alternative crédible à l’usage de la voiture, en même temps qu’une démarche éco-responsable. Grâce au ré-aménagement du centre ville, le THNS ne sera plus tributaire de la circulation et pourra garantir une fréquence et un temps de parcours régulier.

Dans le cadre de la réalisation des travaux, l’entreprise Climent effectuera des travaux du 6 juillet au 31 décembre 2015 :

> sur la place du marché pour la création de voies de circulation entre la rue Duvernoy et la RD 437 et tout au long de cette dernière pour la création de la voie bus

> sur la RD 437 pour la création de l’accès à la nouvelle voie de la place du marché.

Pour la création des voies place du marché, une clôture de chantier sera mise en place par l’entreprise, de part et d’autre du chantier et restera jusqu’à l’ouverture de la voie. L’accès au chantier se fera par la RD 437 pour l’entrée, la sortie se fera par la rue Duvernoy en direction de la RD 437. Enfin, pour les travaux sur la RD, une voie de circulation sera neutralisée ponctuellement à l’avancement du chantier et la vitesse sera limitée à 30 km/h pendant la durée des travaux.

 

Animations « jardinez autrement »

1- Le désherbage non chimique  chez soi :
– On aborde le désherbage dans sa globalité, avec un rappel sur les risques liés à l’emploi d’herbicide chez soi, notamment au regard des pratiques qui peuvent être mises en œuvre
– Pour chaque surface identifiée chez la personne accueillante, on déroule les alternatives – surface imperméables (dalles, pavés, enrobé, béton), surfaces perméables (allées en graviers, massifs, potager et pelouse)
– on fera en fonction des surfaces du particulier des démonstrations de matériels.
2- Jardiner sans pesticide :là on va aborder, l’ensemble des problèmes qui conduisent à l’usage de pesticide (insecticides, fongicides, molluscides) et les solutions alternatives
– comment limiter les maladies

– comment limiter l’impact des limaces et autres escargots

– comment limiter les ravageurs

– les produits naturelles,

– les auxiliaires du jardin

Ces ateliers auront lieu de préférence le samedi matin et en soirée (18h30) au mois de juillet.
Pour toutes informations et inscriptions, merci de bien vouloir contacter JM LEHINGUE Mairie d’Audincourt.
Tél 03 81 36 37 61 – jm.lehingue@audincourt.fr

Les Champs-Montants se transforment !

Le projet de réaménagement  du quartier des Champs Montants porté dans le cadre de l’ANRU s’inscrit dans la continuité de l’ambition de la Ville d’Audincourt d’assurer le renouveau de ce quartier.

Beaucoup de choses ont été déjà été réalisées notamment en matière de rénovation des espaces publics et de démolition. Mais aujourd’hui un énorme chantier s’engage avec la réhabilitations de 4 immeubles, les reconstructions sur 2016 de 44 logements et la création d’un nouvel équipement à destination des enfants. Une visite a été organisée vendredi 19 juin en présence de l’organisme logeur Néolia qui a présenté la construction de :

> 44 logements et d’un espace socioéducatif

La création d’un nouvel espace socioéducatif en plein centre du quartier semblait essentiel.

A ceci s’ajoutent des liaisons piétonnes qui accompagneront la construction des nouveaux ilôts, de larges cheminements piétons arborés, de nouveaux jeux pour touts petits et la rénovation de deux grands parkings… Bref, on vous le disait, le quartier des Champs-Montants connaitra une véritable transformation.

Page 19 de 20
1 17 18 19 20